Juin 2015 - France - Arménie : Terminé

Enfants Solidaires

Association humanitaire enregistrée sous le N° W152000761 ... Des enfants qui aident les enfants

Préfecture de l'Aube - contact: Alain.jens@gmail.com

Paroles d'enfants: "La solidarité, c’est aider les enfants défavorisés."

France - Arménie - Un peu de préparations 

Suite à un bug... que l'hébergeur ne veut pas reconnaitre, je suis contraint de reconstruire cette page... et 3 autres !! Désolé pour les travaux en cours !

Ce voyage France - Arménie coûte environ 5 800 €

Parti de Bourgogne le 23 mai 2015 - Arrivée prévue vers fin Juillet 2015

Financement à plus de 90 % par mes dernières petites économies et la vente de quelques photos... plus 450.00 € de dons provenant de particuliers

Départ le 23 mai 2015 de Sens en Bourgogne après avoir passé "quelques heures" à reconstruire le moyen de transport.

Avant...

948 heures de travail, quelques bobos et pas mal de jurons :) plus tard...

  • Plus de capacité de chargement, donc plus d'enfants impliqués à chaque voyage
  • Plus d'impact auprès des enfants,
  • Plus de sécurité - 365 jours / an sur les routes,
  • Mécanique rudimentaire sans aucun composant informatique ou électronique

France - Arménie - Le voyage

23 mai 2015

 

Les premiers cartons embarqués – Fournitures scolaires offertes par une société ainsi que des jouets et vêtements récoltés par une famille Turque auprès des enfants des voisins, familles...

27 mai 2015

 

Enfants Solidaires est passé dans la région de Poitiers grâce au travail de préparation de Houa

qui à entendu l'émission sur France-Inter et qui a établi des contacts sur place.

 

Merci à toi, Houa, et à ta famille pour ton aide ainsi que pour votre chaleureux accueil.

 

28 mai 2015

 

Ecole Notre Dame à St Georges, 86130

 

Un accueil chaleureux, des enfants enthousiastes, des enseignants attentifs et beaucoup de fournitures, jouets, vêtements récoltés en partenariat avec l'association des parents d'élèves

29 mai 2015

 

Ecole de Saint Cyr - 86

 

Un accueil enthousiaste et chaleureux de la part des enseignantes et enseignants, des enfants « à fonds » et là aussi beaucoup de fournitures, jouets, vêtements récoltés...

01 Juin 2015

 

Neuville sur Saône se passe en deux étapes

 

Etape 2: Pour vous mettre l'eau à la bouche, lorsque je suis sorti du collège Notre Dame, j'ai consigné dans mon petit livre journalier : « Super accueil, Super jeunes, Super prof »

 

Etape 1: C'est moins drôle, mais cela fait partie du voyage et ça se passe ici :

 

Comme à l’accoutumée, je vais quémander quelques cartons vides pour y ranger les jouets que les enfants vont amener.

 

Je commence à expliquer Enfants Solidaires, les cadeaux, les cartons etc...

« Je vous arrête tout de suite, ici on ne donne rien »

 

Boom!! La sentence est tombée, accompagnée d'un sourire qui ressemble à un soleil d’automne : Il existe sûrement quelque part mais bien caché par les nuages !

 

Un peu plus tard arrive, au fond du parking (presque vide) où je suis garé, un petite bonhomme en noir marqué « sécurité ».

« Monsieur, tu peux pas rester ici c'est interdit pour les camions »

 

J'explique que ce n'est pas un camion, mais un camping-car et que la remorque c'est pour les jouets etc. etc... Téléphone : Je cite... « Chef le monsieur y voudrais passer la nuit ici, c'est

pour la solidarité j'sais pas quoi ».

 

L'homme caché derrière les vitres fumées là-haut doit probablement compter les cartons et les gravillons. Je dois partir.

 

Je vais le faire non sans lui expliquer que dans beaucoup d'autres pays, non seulement on ne m’aurait pas éjecté de la sorte, mais on m’aurait offert un thé de bienvenu compte tenu de que nous faisons avec les enfants.

 

Bien évidemment, je respecte le droit à chacun de recevoir chez lui qui il souhaite, mais depuis que je voyage, c'est la troisième fois que je me fais sortir, et dans les trois cas avec la même chaîne.

 

 

Alors... je me peux m'empêcher d'avoir une pensée pour le créateur qui fonda ce type de magasin pour aider les plus démunis... Le pauvre.

 

 

02 Juin 2015

 

Le collège Notre Dame - Neuville sur Saône

 

Très bel établissement et super accueil qui recharge les batteries

 

Cécile, prof de français et professeur principal discrète mais omni présente a l’œil vif et son visage s’éclaire encore plus lorsqu'elle me parle de l’éducation, de son rôle, de ses élèves, de la troupe de théâtre qu'elle a monté au sein du collège, des rencontres élèves-intervenants extérieurs comme celle d’aujourd’hui.

 

En premier, nous visiterons le camion avec déjà des questions, puis nous irons dans la salle de classe.

Là aussi, on sent que la politesse, la correction, le respect sont bien ancrés. Une classe de

jeunes adolescentes et adolescents ouverts, curieux et très attentifs.

 

Nous « consommerons » l'heure de Français, la récrée et, grâce à la gentillesse de la prof de maths qui arrive pour son cours une quinzaine de minutes de son heure.

 

Nous devrons malheureusement écourter.

Des questions, des idées, des remarques pertinentes, il y en avait encore en suspens... ce sera pour notre prochaine rencontre.

 

Merci pour votre accueil - A bientôt !

Plein de bonnes idées, comme celle-ci ! Il me manque un drone :) … Pour vous faire mieux voir la formation du nom de leur classe « 4ème C »

07 Juin 2015 -

 

Malaussene - 06

 

Un lieu tranquille, loin de toute route, peu connu, mais avec une superbe cascade d'eau très saine,

Idéal pour le plein d'eau potable : 500 litres

Dimanche 07 juin 2015

 

Au même endroit, visite de 3 petits motards curieux :)

Ils veulent savoir ce que je fais, et bien sûr, c'est avec plaisir que je leur parle d'Enfants-Solidaires.

 

Et tout de suite, la question est posée : Et nous aussi on peut donner des jouets ?

Les voilà parti chercher un jouet chez eux. Steve, le plus jeune, va m'expliquer qu'il peut donner un jouet car maintenant il est grand....

 

Quand je vous dis que le coeur des enfants est très souvent intact !

 

« Laissons les enfants vivres... laissons-leur juste une chance de ne pas nous ressembler »...

Extrait de "jeu d'enfants" du groupe sinsemilia

07 Juin 2015

 

St Martin Vésubie – 06

 

La musique... un language universel !

 

Rencontre avec une formation de guitares issue du conservatoire, menée par Christian. Encore un enseignant passionné par son travail.

Enseigner certes, mais aussi être à l'écoute, communiquer, échanger.

 

Un très agréable moment de musique suivi d'une conférence sur les bienfaits de la musique pour nos corps et nos esprits.

08 Juin 2015

 

L'école de Lantosque - 06

 

Le camion et la remorque d'Enfants Solidaires entre dans la cour de l'école.

 

Nous sommes accueillis avec beaucoup d’intérêt par les enseignants et les enfants qui ont bien sûr plein de questions concernant le camion, les voyages, les pays, les enfants des autres pays.

 

Après un temps d'échanges et de visite du camion, rendez-vous est pris pour début de semaine prochaine pour charger des jouets et d'autres affaires dans la remorque.

10 Juin 2015

 

L'école de Roquebilière - 06

 

Pour aujourd'hui, le camion ne va pas rentrer dans la cour, mais qu'à cela ne tienne...

 

Les enfants sont massés derrière portes et barrières. La curiosité est au rendez-vous :)

 

Là aussi, un vif intérêt de la part des enseignantes et enseignants... et des enfants bien sûr avec plein de questions.

 

Après un temps d'échanges et de visite du camion, rendez-vous est pris pour début de semaine prochaine pour charger des jouets et d'autres affaires dans la remorque

16 Juin 2015

 

L'école de Lantosque - Le retour pour le chargement

Diaporama : cliquez sur l'image

Pour celles et ceux qui avaient un doute sur l'utilité d'une remorque plus grande... et il reste encore une école :)

17 Juin 2015

 

L'école de Roqueblière - Le retour pour le chargement

Diaporama : cliquez sur l'image

Voilà, près de 250 cartons pour plus ou moins 2 400 Kg issus de la générosité... à destination de la solidarité !

 

Ne me reste "plus qu'à" régler les formalités administratives douanières et faire les kilomètres :)

19 Juin 2015

 

Ordinateur en panne :(

 

Sans ordinateur, pas de compte rendu du voyage, pas de contact avec les enfants... La « cata » en quelque sorte.

 

C'est la société FB info installée à Valdeblore qui va m'aider à réparer.

 

En un temps record « Fred » va faire des miracles comme il l'avait déjà fait il y a deux ans pour que je puisse repartir avec une machine fonctionnelle.

 

« C'est notre contribution à Enfants-solidaires » m'expliquent Fred et Véro qui m'accueillent toujours avec le sourire et cette gentillesse qui est la leur.

Du 22 au 26 juin 2015

 

La douane de Nice

5 jours d'attente à cause d'un papier qui doit venir d'Arménie... qui n'arrive pas... et qui n'est toujours pas arrivé. Je vais donc "improviser" afin de pouvoir partir !

 

Mais ça promet pour les prochains passages en douanes !

 

Documents en mains, remorque scellée; Prêt à partir jusqu'à la sortie de l'Europe.

Et après...

 

29 et 30 Juin 2015

 

Nice - Brindisi

 

A cause de nombreux problèmes de douane vers l'Arménie, je choisis de tenter le ferry depuis le sud de l'Italie vers Igouménitsa en Grèce... Va falloir essayer de négocier le prix :)

 

Nice- Livorno - Rome - Naples - puis la traversée Ouest/Est de la Calabre et enfin la descente vers le pied de la botte !

 

Chaud et aride... et pas beaucoup de monde sur la route

 

Arrivée au port de Brindisi ce Mardi 30 juin vers 19 H

Diaporama : cliquez sur l'image

Arrivée au port de Brindisi

01juillet 2015

 

Embarquement... après quelques négociations pour obtenir un billet tarif réduit

02 juillet 2015

 

Arrivée à Igoumenitsa en Grèce

Un peu de repos et le plein d'eau après une nuit quasi blanche sur un vieux rafiot pourri et puis ce sera la traversée de la Grèce pour rejoindre Ipsala - Frontière Gréco/Turque

Cherchez l'erreur :)

03 Juillet 2015

 

La Grèce au ralenti

 

Cet homme sur la photo ci-dessous fait parti de tous ces gens qui chaque jour vont tenter leur chance au distributeur pour « peut-être » avoir la possibilité de retirer 60 € maximum.

 

Kostas est médecin. Il vient de finir une garde de 24 heures et n'a pu retirer dans sa ville car les distributeurs sont vides.

Il vient de faire 45 kilomètres en espérant trouver du liquide ici à Igouménitsa, ville portuaire. Peine perdue... il est vide aussi.

Kostas m'explique qu'il va faire le tour de la ville avant de probablement rentrer chez lui les poches vides.

 

Discrètement je l'ai regardé monter dans sa voiture et ouvrir en grand son portefeuille comme quelqu'un qui se dit que peut-être il y a un ou deux billets qui traînent dans une des poches.

 

Ma première réaction interne est de lui offrir un billet. La deuxième est de me dire que je n'ai peut-être pas assez d’argent pour faire l'aller/retour, et qu'à ce train là, je serai à sec avant de quitter la Grèce...

 

Car cette situation est générale dans tout le pays. Un pays qui bougeait dans tous les sens et qui ressemble à une grande ville fantôme. Rideaux baissés, étalages vides ou avec des légumes à triste mines qui sont là depuis plusieurs jours, queues devant les distributeurs, rues quasi désertes...

 

Dimanche, référendum avec ou sans l'Europe. Mais les banques seront encore fermées pendant plus ou moins une semaine quoiqu'il arrive.

Rues et commerces désertés

Grèce, juillet 2015

 

Quelques centaines de mètres entre ces deux scènes.

L'Europe est censée les rapprocher.

Un monde les sépare.

04 Juillet 2015

 

Traversée de la grèce - Ouest/Est

05 Juillet 2015

 

Kavala - Alexandroupolis

Diaporama : cliquez sur l'image

09 Juillet 2015

Bloqué depuis 3 jours en frontière Gréco/Turque :(

 

10 Juillet 2015

4ème jour

11 Juillet 2015

5ème jour

12 Juillet 2015

6ème jour

13 Juillet 2015

7ème jour

Mardi 14 juillet 2015

 

Arménie : Échec et mat

 

 

Pour une fois j'écris un peu plus longuement sur le site. Pour vous donner envie de lire, je commence par la conclusion :

 

Au vu et su de tout ce qui se passe dans le monde et de nos expériences de voyages, une évidence semble incontestable :

 

LES ARMES PASSENT PLUS FACILEMENT LES FRONTIÈRES QUE LES JOUETS OFFERTS PAR DES ENFANTS POUR DES ENFANTS...

 

 

 

Historique

 

 

26 juin 2015 

 

Douanes de Nice :

Un transitaire - professionnel parait-il - établit un document permettant la sortie des marchandises de l'Europe, validé par les douanes françaises.

 

« Un transitaire en frontière Gréco/Turque établira le document pour la suite » me dit-on... de source officielle. « Nous ne pouvons le faire depuis ici »

 

 

06 juillet 2015

 

Frontière Gréco/Turque :

Je ne sens pas trop bien la « chose » et décide de me garer comme je peux avant d'entrer en zone franche, donc avant d'être sorti de l'Europe.

 

Commence alors de longues attentes, des explications, de bureaux en bureaux, de Grèce en Turquie.

Téléphone vers des transitaires en France, en Grèce, en Turquie. Téléphones et courriels - restés sans réponse - vers les ambassades, etc. etc.

Je vais bouffer mon forfait de téléphone pour rien !

 

 

La situation est bloquée:

 

Coté Français, on me dit : C'est la procédure - Un transitaire grec ou turc doit établir le T1 qui permet de transiter jusqu'en Arménie.

 

Coté Grec, on me dit : Impossible. Ce document ne peut être fait que par le pays de départ.

 

Coté Turc, on me dit : Réglez le problème avec les grecs et après venez nous voir, "nous verrons ce que nous pouvons faire" !!

 

J'ai beau expliquer, les cadeaux d'enfants pour les enfants, l'éducation, le respect, la solidarité... Rien n'y fait.

 

 

Tous sont respectueux... mais des procédures essentiellement,

 

Probablement, comme beaucoup, ils pensent que le monde va mal, et comme beaucoup... ils oublient "qu'ils font" le monde aussi.

"Changer la société n'est pas possible, mais changer soi-même est possible" . Mahatma Gandhi

 

Pas un, pas une va se décider à dire : Allez, on lui fait un accompagnement (document permettant le transit de dons humanitaires), tampons et allez ouste, on le laisse partir avec sa remorque et ses cadeaux d'enfants.

 

  • 200 Cartons, 2 250 Kg, fournitures de deuxième main,
  • Une valeur estimée à 1 800 euro,
  • Pas de TVA,
  • Pas de consignation,
  • Pas de caution bancaire,
  • Un accord international (93.162) facilitant le transit de ces fameux convois.
  • Une attestation de convoi humanitaire validée par une commune de France (donc par la République Française)
  • Une liste de colisage,
  • Un document des douanes française confirmant le colisage, l'origine et la destination des jouets

 

Tout est en ordre et malgré tout...

 

SEPT JOURS après rien n'a changé :

« Vous êtes dans une situation très complexe, voire inextricable due à une erreur au départ »

Ferme, définitif. Paroles d'en cravatés, d'engalonnés, butés, bornés, zélés,égoïstes, egocentriques et laxistes par dessus tout.

 

Au bout de 7 jours, je commence à sentir le besoin de leur dire tout ce que je pense d'eux,

toutes et tous sans distinction, tout en sachant que ceci n'aurai pour effet que d'empirer la

situation présente et à venir.

 

Je décide donc de faire, aussi discrètement que possible, marche arrière sur la bretelle d’accès

au poste à un moment ou la circulation faiblit pour m’engouffrer dans une brèche permettant un demi- tour, osé mais réalisable, sur la voie express et revenir sur mes pas.

 

Le voyage, les jouets, les rêves de tous ces enfants pourrait être brisé

par des adultes qui sûrement « aiment leurs enfants »

 

Je dis "pourrait", car bien sûr il existe des solutions de secours:

 

Je vais contacter Konstantinos, un directeur - tout à fait exceptionnel - de foyer dans le centre

de la Grèce, d'une grande gentillesse avec ses enfants mais aussi avec tous ceux du quartier.

Tout le monde le connaît, il connaît tout le monde.

RDV est pris et je fait marche arrière jusque dans la région de Larissa – 650 Km

 

 

« Autorisé »

Le trafic d'armes avec rentabilité et misère

 

« Interdit »

La solidarité des enfants avec simplicité et efficacité

C'est ici, au bord de la route, que je vais moisir pendant 7 jours

La solution ?

 

  1. Qu'un transitaire grec ouvre un compte à Enfants Solidaires
  2. Qu'il prenne contact avec un homologue arménien
  3. Qu'ils échangent leurs coordonnées via leur numéro d'agrément
  4. Qu'ils établissent un document style T1 avec de la marchandise en provenance d'Europe (preuve à l'appui avec le document des douanes françaises)
  5. Faire validé ledit T1 par les douanes grecques

 

Et voilà, les jouets peuvent transiter jusqu'à destination

 

Une ou deux heures de travail... rémunérées bien sûr !

 

Demain, revient demain, puis demain, puis demain... Peut-être, attends...

 

Les rêves et la générosité de quelques 500 enfants frappés de plein fouet par une petite

poignée d'adultes

 

Fainéantise, laxisme, égoïsme, bêtise humaine !

Juste lamentable

Coincé, il m'a fallut prendre une décision

 

Konstantinos va passer plus de deux heures au téléphone pour trouver la meilleure solution – ou la moins mauvaise – pour « réparer » ce qui aurait pu être un échec complet.

 

Une vingtaine de cartons vont être offert à un « supermarché social » à Larissa, géré par des bénévoles, qui permet aux familles les plus démunies de venir faire quelques courses gratuitement pour assurer le minimum vital.

 

Les autres jouets, nounours, vêtements vont aller dans un orphelinat de Thessalonique, géré par des prêtres entourés de volontaires.

 

Ici, les enfants orphelins ou abandonnés - et oui, cela existe encore - sont totalement pris en charge.

 

Nourriture, logement, classe...

 

  • Bénévoles médicaux et médicaux-sociaux pour aider tous ces enfants et adolescents à « s'en sortir »

 

  • Prof de gym qui créent des équipes dans différents sports pour permettre

à tous de sortir de l'orphelinat, jouer avec d'autres, être en contact, se mêler

à la vie des autres enfants.

 

  • Prof de langues, toujours bénévoles

 

18 Juillet 2015

 

Déchargement à l'orphelinat Papafeio Idrima - Thessaloniki - Grèce

 

D'autres photos vont suivre.

Elles doivent être visionnées par les responsables. Nous sommes en présence d'enfants et adolescents abandonnés - pour certains - et nous pouvons comprendre cette prudence.

 

Diaporama : cliquez sur l'image

Message pour les enfants

 

Vous et moi avons le droit d'être très déçus par ce qui vient de se passer.

 

Il existe un proverbe qui dit : "Tout ce qui ne tue pas rend plus fort"

 

C'est pourquoi, je vous propose de penser que malgré tous les problèmes et les battons

dans les roues, vous avez fait - et allez faire - des heureux, car un très grand nombre d'enfants grecs connaissent la misère en ce moment.

 

Il sont devenus vos « amis » grâce à votre générosité

 

"Enfants Solidaires" existe pour vous aider à ne pas devenir comme ces quelques adultes égoïstes et stupides qui nous ont empêchés de réaliser votre rêve qui était d'aider des

enfants en Arménie.

 

Surtout ne changez rien...

 

Continuez à vouloir offrir de la gentillesse, de la solidarité, du partage, du respect comme vous savez si bien le faire.

 

C'est ce qui fera de vous de vrais humains capables de construire une société plus juste et plus équilibrée.

 

Le prochain voyage prévu vers début Octobre sera pour des enfants roumains.

 

27 Juillet 2015

 

France - Roumanie - En préparation

 

Sur le chemin du retour, je me suis arrêté en Roumanie pour y établir des contacts pour le prochain voyage.

 

Rencontre avec des assistantes sociales et des bénévoles qui font un très grand travail auprès des enfants les plus démunis... Et il y en a beaucoup ici !

 

Diaporama : cliquez sur l'image

Conditions de vie, d'éducation et d'hygiène très précaires notamment à cause du chômage.

Pas d'eau, peu d'électricité... et pas toujours à manger !

Grâce à un prêtre, des assistantes sociales et des bénévoles, des enfants ont au moins un repas chaud par jour et de l'aide scolaire sous plusieurs formes - Jeux éducatifs, sorties, aides aux devoirs...

Les dernières nouvelles publiées

08 Septembre 2015

 

Le retour à l'école de St Georges - 86

 

Comme lors du départ... Des enseignantes, des enseignants et des enfants à fond.

 

Compte rendu et explications sur les problèmes rencontrés en frontière Turque

 

09 Septembre 2015

 

Le retour à l'école de St Cyr - 86

 

Sitôt dans la cour, c'est comme « une volée de moineaux »... Les enfants accourent tout sourire pour savoir comment cela s'est passé.

 

Coté enseignantes et enseignants, une vraie envie de partager.

 

21 Septembre 2015

 

Le retour au collège de Neuville sur Saône - 69

 

 

Lors du départ – en Juin 2015 – les jeunes étaient dans la classe de Cécile.

 

Au retour, ils sont éparpillés dans plusieurs classes...

 

Et bien, Cécile – leur prof principale de l'année dernière, toujours aussi motivée et « à fond » – est allée les chercher une par une et un par un dans leur classe respective afin que nous puissions nous retrouver autour du camion pour le compte rendu du voyage.

 

Tous ces jeunes très motivés ont pris sur leur temps de cantine et de récréation... Ils étaient tous là !

 

Ce fut un réel plaisir de les retrouver, toujours aussi sympa, souriants, motivés et attentifs !

 

Déjeuner au self du collège en compagnie de Cécile qui permit la rencontre avec d'autres enseignantes et enseignants avec un/des projet(s) de prise(s) de RDV pour un prochain voyage

 

Merci pour votre accueil !

06 Octobre 2015

 

École de Lantosque dans les Alpes Maritimes

 

C'est le retour pour un compte rendu du voyage avec les explications sur les problèmes rencontrés avec les douaniers.

 

Comme lors du chargement, super accueil de la part des enseignantes, enseignants et des enfants bien sûr.

07 Octobre 2015

 

École de Roquebilière dans les Alpes Maritimes

 

Ce fut un plaisir de retrouver ces enfants qui ont été - et sont - généreux.

 

Et puis, Max, la mascotte de l'école de Chezery Forens (voir le voyage en cours sur la Roumanie) à fait connaissance avec eux :)

 

Merci aussi aux enseignantes et enseignants pour leur accueil.

 

Parti de Bourgogne le 23 Mai 2015, bloqué 7 jours en frontière turque, repassé par le sud, le centre et le nord de la Grèce, transité par la Bulgarie et la Roumanie pour préparer le voyage suivant... et repassé par les écoles de départ pour les comptes-rendus...

 

Ce voyage de 12054 Km qui à impliqué environ 800 enfants s'est achevé ce 06 Octobre 2015

 

Le suivant est en cours vers la Roumanie

Copyright © 2014 - Alain Jens

Toutes los photos sur ce site sont la propriété intellectuelle d'Alain Jens et protégées car nous œuvrons pour le bien et le futur de nos enfants. Merci de ne rien copier/reproduire sans nous contacter. alain.jens@gmail.com